visite-de-hanoi-32

Fantastiques routes Bac Ha – Hoang Su Phi – Ha Giang – Dong Van -Lan Ha (épisode 10)

Voyage du couple Anne-Marie et Christian AUDE avec l’agence locale Vietnam Evasion

Circuit : Hanoi – Bac Ha – Hoang Su Phi – Ha Giang – Dong Van – Lung Phin – Baie de Lan Ha

Épisode 10 : Hanoi

Autant le dire toute de suite : Hanoi est une ville qui nous a beaucoup plu.

Ayant eu l’occasion d’arpenter pas mal de grandes villes d’Asie du Sud Est, on s’est dit que ce serait comme d’habitude : de belles visites ponctuées par un bonne dose de chaleur, de bruit et de pollution, et finalement l’envie de quitter ce cocktail détonant au plus vite. Et bien ça n’a pas été le cas à Hanoi.

On avait choisi de séjourner dans un petit hôtel de charme en pleine vieille ville, et c’était une très bonne idée. En effet si les hôtels avec piscine ou jardin sont tentant pour prendre un bain et se reposer après les visites, ce sont souvent de grands hôtels où s’arrêtent les groupes, situés dans des quartiers éloignés des centres d’intérêt touristiques, ce qui oblige à des aller retours entre les visites et l’hôtel toujours fatiguants.

Dans notre cas, pas de problème de ce type : toutes les visites s’effectuent à pied depuis l’hôtel et on peut revenir se reposer en milieu de journée en quelques minutes

Les taxes foncières étaient imposées en fonction de la façade, les habitants construisaient donc des maisons le moins large possible, appelées “maisons-tunnels”.

De nos jours cette loi féodale n’existe plus, mais l’habitude est restée en partie à cause du prix du terrain. On voit des maisons particulières très étroites qui grimpent sur 3 ou 4 étages en pleine campagne, ainsi que des immeubles comme celui-ci en ville :

C’est parti pour la visite de la ville :

Le lac Hoan Kiem et ses sites célèbres :

Ce petit lac qui jouxte la vielle ville est un peu le poumon de la ville : c’est ici qu’on peut voir à 6h du matin les habitants pratiquer le tai chi ou faire leur séance d’haltères.

En venant un peu plus tard, on assiste aux habituelles séance de photo avec mannequins ou pas. Au 2eme plan, la tour de la tortue (Thap Rua) sur son ilot :

En postant cette photo, je découvre la marque du vélo : voilà donc un autre souvenir français en plus des bornes kilométriques. Et c’est vraiment un souvenir car on ne trouve quasiment plus de vélo Peugeot en France de nos jours.

Au sud du lac se trouve le quartier français avec de belles maisons en plus ou moins bon état souvent dans de beaux jardins. Par contre on n’a pas retrouvé ici le charme surané de ces quartiers coloniaux qu’on peut rencontrer à Rangoon ou à Pnom Penh en particulier, ou on a plaisir à imaginer leur splendeur d’antan.

En contournant le lac on passe devant l’ancienne poste française, puis on aperçoit l’île du temple Ngoc Son dont je préfère le pont vu de nuit :

Après tous ces efforts une halte s’impose pour déguster les spécialités locales, le café à l’œuf et le café glacé au lait de coco, Hanoi ayant la culture des (beaux) cafés.

Les 2 sont excellents, malgré une petite réticence avant d’attaquer le café à l’œuf. Alors que dans tous les pays de la région la boisson locale est le thé (que je n’apprécie vraiment pas), ici j’ai découvert avec bonheur un bon café, souvent extrêmement fort (j’adore le café fort). Je me demande si c’est pour couper ce gout très fort que les vietnamiens ajoutent de l’oeuf, du lait concentré ou de coco ?

A tous les carrefours les scooters se croisent dans une joyeuse pagaille au son des klaxons, et où chacun garde son calme

Le plus étonnant, ce sont les gens qui conduisent en rédigeant des SMS, j’ai souvent vu des mères de famille avec des enfants sur les genoux en train de faire des SMS en traversant un carrefour !!!

On entre alors dans le cœur historique d’Hanoi, la vieille ville avec ses rues étroites, la plupart spécialisées dans une activité : rue de la soie, rue des urnes funéraires, rue des ferblantiers, rue des jouets, des herboristeries, etc…

Au petit matin, ces rues sont calmes, et se remplissent de plus en plus en avançant dans la journée

Le soir on préfèrera les rues Ma May ou Hang Bac, ou la foule des locaux et des touristes se presse pour déguster quelques bons cocktail, quelques bières et une fondue ou autre mets délicieux.

Il y a du monde tous les soirs de la semaine, mais le vendredi et le samedi, avec le marché de nuit, on a l’impression que tout Hanoi est ici : des familles entières se retrouvent pour manger dehors quelques plats à des prix dérisoires.

Tout ces gens serrés les uns contre les autres, dégustant une bière ou une fondue dans un sympathique vacarme crée une ambiance de fête assez particulière.

Le seul problème est la taille de ces mini chaises en plastique : mon mètre 90 a du mal à se plier sur ces minuscules sièges, alors que la taille des locaux leur permet d’être confortablement assis.

Heureusement d’autres touristes sont confrontés au même soucis que moi

Un seul remède à ce désagrément : la caipirina suivie d’un bon plat ou l’on se fait frire soi-même des morceaux de viande ou de crevettes:

La suite de la visite d’Hanoi : temple de la Littérature, mausolée d’Ho Chi Minh,… et la (très) surprenante “rue du train”

Au bout de l’avenue Dien Bien Phu (nom bien connu des Français) s’élève le mausolée d’Ho Chi Minh, immense et austère monument en marbre dans lequel repose la dépouille embaumée de “Oncle Ho” :

Lors de notre passage le monument était fermé au public, Ho Chi Minh étant en congé à Moscou comme chaque année en octobre pour y subir des soins conservatoires, ce qui fait que l’immense place devant le mausolée était vide. Il faut dire que la chaleur écrasante n’incite pas à stationner sur cette gigantesque dalle de béton.

Derrière le monument se trouvent des jardins botaniques, le musée Ho Chi Minh et des pagodes :

Au début de l’avenue Dien Bien Phu, se trouve la célèbre ” rue du train”. Une voie ferrée passe au milieu de cette petite rue, ce qui en fait une attraction incontournable pour tous les touristes.

En dehors des heures de passage du train, les travailleurs travaillent et les touristes font du tourisme

Jouant sur cette attraction, les cafés sont très nombreux, certains affichent les heures de passage du train.

Pour notre part, on est retourné dans cette rue pour le train de 19h comme beaucoup d’autres touristes. On se pose dans un des nombreux cafés, certains se trouvant quasiment sur les rails comme celui de gauche :

On déguste quelque chose et on attend le coup de sifflet annonçant l’arrivée imminente du train. En moins d’une minute les tables et les chaises sont enlevées et les consommateurs reculent d’1 mètre. Puis c’est le frisson le garanti :))

Ce qui nous a étonné c’est la vitesse relativement élevée à laquelle le train passe alors qu’on s’attendait à un passage au ralenti.

J’ai appris que cette rue a été interdite au public 2 semaines après notre passage, les autorités ayant jugé le danger d’accident trop grand. Un tel spectacle serait inimaginable dans nos pays occidentaux surprotégés, mais il parait que les accidents sont inexistants à Hanoi. Cette interdiction ne fait pas l’affaire des commerces.

Un peu de culture : Le temple de la littérature

Il s’agit d’un temple confucéen dédié aux plus grands érudits de la nation.

Comme dans la plupart des temples que nous avons visité en Asie, c’est l’ensemble du temple (jardins + bâtiments) qui est intéressant. En effet les différents bâtiments sont assez décevants, souvent assez vide à part les énormes Bouddha du pavillon principal (plus bas pavillon de la Constellation).

L’entrée se fait à travers de beaux jardins

On passe toutefois un agréable moment dans ce lieu

Juste en face du temple se trouve encore un très beau café-bibliothèque dans lequel une halte s’impose :

La visite d’Hanoi ne serait pas complète sans mentionner la Bia Hoi, cette bière légère brassée artisanalement dans les brasseries locales. Elle est servie partout pour une poignée de dong (20 à 50 centimes d’€). Il existe même le “carrefour à Bia Hoi” ou 4 microbrasseries se font face.

Pas de visite de musée, pas d’autres temples, pas de théâtre de marionnettes sur l’eau, on part sans regret, ayant bien profité des promenades dans la vieille ville et son atmosphère si particulière. En plus le repas dans la rue, on aussi découvert d’excellents restaurants plus haut de gamme : tout ce qu’on avait lu sur la nourriture à Hanoi s’est vérifié : EXCELLENTE.

On se dit reviendra à Hanoi ,… puis à la fin du voyage on s’est dit qu’on reviendrait au Vietnam.

Fantastiques routes Bac Ha – Hoang Su Phi – Ha Giang – Dong Van – Baie Lan Ha (épisode 1)

Fantastiques routes Bac Ha – Hoang Su Phi – Ha Giang – Dong Van – Baie Lan Ha (suite de l’épisode 1)

Fantastiques routes Bac Ha – Hoang Su Phi – Ha Giang – Dong Van – Baie Lan Ha (épisode 2)

Fantastiques routes Bac Ha – Hoang Su Phi – Ha Giang – Dong Van – Baie Lan Ha (épisode 3)

Fantastiques routes Bac Ha – Hoang Su Phi – Ha Giang – Dong Van – Baie Lan Ha (épisode 4)

Fantastiques routes Bac Ha – Hoang Su Phi – Ha Giang – Dong Van – Baie Lan Ha (épisode 5)

Fantastiques routes Bac Ha – Hoang Su Phi – Ha Giang – Dong Van – Baie Lan Ha (épisode 6)

Fantastiques routes Bac Ha – Hoang Su Phi – Ha Giang – Dong Van – Baie Lan Ha (épisode 7)

Fantastiques routes Bac Ha – Hoang Su Phi – Ha Giang – Dong Van – Baie Lan Ha (épisode 8)

Fantastiques routes Bac Ha – Hoang Su Phi – Ha Giang – Dong Van – Baie Lan Ha (épisode 9)

 

Envie d’un voyage sur mesure au Vietnam, au Laos et/ou au Cambodge?

Créez votre propre voyage et demandez un devis gratuit sans engagement

Demande de devis
Devis en ligne