14815941b7917ecf278022

Top des choses à faire à Saigon (Ho Chi Minh-ville)

Saigon (Ho Chi Minh-ville) est une trépidante ville avec une culture ainsi et une histoire très riches, très variées. C’est le centre commercial et la plus grande ville du Vietnam, un endroit où l’ancien côtoie le moderne avec un contraste saisissant.

Étant donné que c’est une grande ville, il n’est pas étonnant qu’il y ait beaucoup de choses à y faire! Si vous vous demandez ce qu’il faut faire à Ho Chi Minh Ville, ne vous inquiétez pas, on a rassemblé les meilleures activités, attractions et visites pour vous !

1. La rue piétonne Nguyen Hue

La rue Nguyen Hue, très animée le soir, est la première rue piétonne du Vietnam. Située au centre de Saigon (1er arrondissement), la rue Nguyen Hue est un lieu idéal non seulement pour les touristes mais aussi pour les employés du quartier. On y trouve des restaurants et des magasins tout au long des deux côtés de la rue.

Elle est interdite aux vendeurs et aux motos, c’est donc un endroit où vous pouvez marcher tranquillement sans craindre d’être à côté des véhicules. Il y a une grande et pittoresque statue de Ho Chi Minh et une fontaine qui fait son show le soir. Non seulement c’est un endroit agréable pour se promener, mais la rue est également bordée de cafés pittoresques, de restaurants délicieux et de boutiques. Ne manquez pas de vous arrêter à l’appartement 42 (parfois appelé “Cafe Apartments”) – un ancien immeuble d’habitation qui abrite désormais des cafés, des boutiques et des restaurants !

De plus, durant le Têt (fête du Nouvel An lunaire vietnamien), la rue piétonne Nguyen Hue est colorée par des centaines de différents types de fleurs.

2. Le palais de la Réunification 

Le palais de la Réunification (également connu sous le nom de palais de l’Indépendance) s’appelait à l’origine palais Norodom et a servi de base au général vietnamien Ngo Dinh Diem jusqu’à sa mort en 1963. Diem était incroyablement impopulaire et le palais a été bombardé par sa propre force aérienne en 1962 dans une tentative d’assassinat. Il a donc décidé d’y construire une nouvelle résidence, mais avec un abri anti-bombe au sous-sol, au cas où cela se reproduirait. Ses craintes se sont concrétisées lorsqu’il a été assassiné par ses propres troupes.

La nouvelle résidence, le Palais de la Réunification, est devenue la résidence du président du Sud-Vietnam pendant la guerre du Vietnam. C’est un bel exemple de l’architecture des années 1960, avec un mobilier et un décor classiques. Les salles de réunion dominent l’étage inférieur, avec un bar impressionnant au deuxième étage, et un abri anti-bombes et un centre de communication au sous-sol.

C’est également le site qui a mis fin à la guerre du Vietnam lorsqu’un char de l’armée nord-vietnamienne a percuté sa porte principale en 1975.

3. La cathédrale Notre Dame de Saigon et la Poste centrale

Construite par les français dans les années 80 du XIXe siècle, la cathédrale Notre Dame de Saigon est un site incontournable lorsque l’on visite Saigon. La plupart des matériaux de construction ont été importés de France, les briques rouges qui habillent l’extérieur viennent de Toulouse. Après la guerre et ses destructions quelques-uns ont été remplacé par des matériaux Vietnamien. Après 200 ans d’histoire, la cathédrale Notre Dame possède toujours son cachet français avec une architecture romane révisée et gothique s’inspirant de notre dame de Paris. Elle se situe au cœur de la ville Saigon, elle est le lieu de rencontre et de prière des catholiques de la région.

Situé à côté de la cathédrale Notre-Dame, la Poste central de Ho Chi Minh est un vestige magnifiquement préservé de l’époque coloniale française et était peut-être le plus grand bureau de poste de toute l’Asie du Sud-Est. Les deux sites culturels peuvent être visités ensemble et offrent aux visiteurs la possibilité d’imaginer la vie au Vietnam à l’époque de l’Empire indochinois. Le bâtiment a été conçu par Alfred Foulhoux et présente des fenêtres cintrées et des volets en bois, comme à son apogée, à la fin du XIXe siècle.

4. Découverte de ses musées sur l’histoire

Saigon, la plus grande ville du Vietnam avec une riche histoire, est connu pour ses musées portant sur différents sujets. Les musées “à visiter” sont : Le musée de Ho Chi Minh ville, celui des vestiges de la guerre et le musée d’histoire du Vietnam. Si vous êtes intéressés par l’art, la culture, la vie quotidienne de Saigon, il y a le musée de l’art, le musée des femmes du sud, le musée du mouvement de Ho Chi Minh, etc. Tous ces musées nous donnent une vision globale des différents aspects de la vie locale tout en suivant le courant historique.

5. Le musée de la médecine traditionnelle vietnamienne

Est installé dans une maison de cinq étages, construite et rénovée pour ressembler à une maison vietnamienne de style traditionnel. Les décorations en bois sculpté et les détails de la maison sont incroyables.

Dans le musée, vous trouverez une collection de plus de 3 000 outils médicinaux vietnamiens, ainsi qu’une collection de manuscrits, de manuels et de guides qui documentent la variété des herbes médicinales et des remèdes naturels utilisés dans la pratique de la médecine traditionnelle vietnamienne. À votre arrivée, vous serez d’abord invité à regarder un petit film de quinze minutes sur la progression de la médecine vietnamienne ancienne, puis vous serez libre de parcourir le musée à votre rythme ou avec l’aide d’un membre du personnel.

6. Le marché de Ben Thanh

Dans la mémoire des anciens expatriés de Saigon, un des symboles de cette belle ville est bien le marché Ben Thanh. Construit et ouvert en 1912 pour son emplacement actuel, le marché Ben Thanh fait partie intégrante de la vie quotidienne des Saïgonnais.

Le jour, toutes les activités du marché Ben Thanh se passent dans le grand bâtiment construit par les français. Quand la nuit tombe, les commerçants commencent à monter leurs propres stands à l’extérieur soit une nouvelle version du marché Ben Thanh – le marché nocturne.

7. Visite des tunnels de Cu Chi

Une des principales attractions de Ho Chi Minh-Ville, ces tunnels sont constitués d’une série de chambres souterraines qui s’étendent sur 30 kilomètres à l’extérieur de la ville. Vous pouvez maintenant visiter des sections des tunnels et ramper dans les petits espaces pour découvrir les conditions de vie des Vietcongs pendant la guerre du Vietnam.

Les tunnels de Cu Chi sont un immense réseau de tunnels de liaison situé dans le district de Cu Chi à 40 km du centre-ville et font partie d’un réseau de tunnels beaucoup plus vaste qui sous-tend une grande partie du pays. Les tunnels du Cu Chi ont été le théâtre de plusieurs campagnes militaires pendant la guerre du Viêt Nam.

Les tunnels ont été utilisés par les soldats du Viet Cong comme cachettes pendant les combats, et ont servi de voies de communication et d’approvisionnement, d’hôpitaux, de caches de nourriture et d’armes et de quartiers d’habitation pour de nombreux combattants nord-vietnamiens. Les systèmes de tunnels ont été d’une grande importance pour le Viet Cong dans sa résistance aux forces américaines.

8. Vie nocturne dans la rue Bui Vien

Si vous êtes à la recherche d’une vie nocturne à Ho Chi Minh Ville, vous devez vous rendre dans la rue Bui Vien

Un peu comme la route de Khao San à Bangkok, la zone de Pham Ngu Lao, et aussi la rue Bui Vien, est le quartier le plus célèbre des routards à petit budget de Ho Chi Minh Ville. Puisque cette zone est dominée par les routards et les voyageurs étrangers, Pham Ngu Lao est aussi une zone de vie nocturne très festive, et parmi les auberges, on trouve de nombreux bars, boîtes de nuit et salons de massage.

9. Le 5è arrondissement – le quartier des chinois

Le peuple vietnamien est constitué de 54 différents ethnies. Parmi ces 54 ethnies, il y en a une qui est très spéciale, les “Hoa”. Ce sont des vietnamiens d’origine chinoise qui sont venus et ont vécu à Saigon depuis des générations.

Ils s’établirent dans le 5è arrondissement qui depuis est devenu le quartier des “Hoa”.

En entrant dans le 5è arrondissement, on est surpris de découvrir un «autre Saigon» avec une architecture très asiatique, très chinoise. Les Hoa du 5è arrondissement gardent toujours les traditions de leur pays natal qu’ils adaptent  à la culture générale du Vietnam. Vous pouvez trouver très facilement des plats typiques comme le dim sum, canard laqué, riz cantonais, etc dans les restaurants décorés par des centaines de lanterne et servis par les “Hoa” en costumes traditionnels.

10. La balade au bord de la rivière de Saigon

La rivière Saigon a donné son nom à la ville au XVIII siècle.

Ce nom viendrait pour les uns,  d’une déformation du terme Taï-kong, signifiant le fleuve  de l’ouest tandis que pour d’autres de Xaï-gon, c’est-à-dire la digue extrême ou encore du mot chinois Sai qui signifie planter et Gon mot vietnamien qui signifie Kapokier, les plaines alentour étaient en effet plantées de cet arbre.

Ondulant dans la ville sur plus de 80 km, la rivière de Saigon est comparée à un foulard de soie qui rafraîchit de la chaleur habituelle de cette ville. La partie la plus sympathique se situe à côté la rue Ton Duc Thang où l’on trouve une série de restaurants de luxe. Il y a aussi un service de bateau de croisière pour visiter la rivière de Saigon le soir.

11. Dégustation des plats du Sud

Saigon est considéré comme le cœur du sud du Vietnam, le point convergent de plusieurs cultures de différentes ethnies, et cela inclue la gastronomie très riche, très typique de la région. Dans cette dynamique ville, nous pouvons trouver facilement un bon restaurant, que sa taille soit grande ou petite, à 2 heures du matin avec des soupes des “Hoa”, du riz concassé, etc.

Alors, qu’attendez vous ? Venez maintenant et découvrez les saveurs envoûtantes de Saigon.

Devis en ligne