cay-da-son-tra

Cây Da, le banian

Quand vous visiterez une ville, un village de campagne du nord au sud, vous ne manquerez de passer ou d’entrer dans une des nombreuses pagodes auVietnam.
Pagode , “Chua” en Vietnamien, est le lieu où l’on vénère Bouddha, à ne pas confondre avec le temple “Den” qui lui est dédié aux génies et à des personnages historiques, aux vénérables et aux anciens moines….

Le cây đa, banian, figuier des pagodes, est un arbre sacré pour les bouddhistes que l’on trouvera donc principalement devant les pagodes.
Dans le village, le banian est présent à de nombreux endroits différents mais il n’est quasiment pas absent des monuments, notamment de la maison communale et de la pagode.

Le banian à Son Tra

Le plus connu, et le plus sacré de ces arbres appelé arbre de la Bodhi se situe au nord-est de l’Inde dans la ville de Bodh-Gaya à 100 km de Patna, un des quatre lieux saints du bouddhisme et c’est sous son feuillage que Bouddha, le fondateur du bouddhisme, atteint la Bodhi, l’éveil ou connaissance suprême.

Quelques uns parmi de nombreux célèbres au Vietnam:
– Il y a 60 ans, lors de sa visite officielle, le président indien Rajendra Prasad offrait à son homologue vietnamien Ho Chi Minh un figuier issu de l’arbre sous lequel Bouddha avait atteint l’éveil”, arbre de la Bodhi, il a ensuite été planté dans l’enceinte de la pagode Trân Quôc, à Hanoï.

Le banian à la pagode Tran Quoc ( Hanoi )

– Le banian aux 13 racines de Hai Phong reconnu comme arbre de l’héritage.
– Le vieux banian millénaire du temple Tan Viên Son Thanh, hameau de Quyt a été reconnu “arbre du patrimoine du Vietnam ainsi que deux banians vieux de plus de 200 ans trônant dans le district insulaire de Ly Son.

Ly Son est une petite île charmante au large de Quang Ngai (centre) on y cultive des oignons…peu connue des touristes étrangers elle assure authenticité. Attention, pas de plages à Ly Son, on y ramasse, sur les plages de galets et de roches immergées, les algues pour en faire entre autre une boisson…là faut oser. Il y a sur cette île une très belle pagode, la pagode Hang, qui se situe dans une grotte.

– Le fameux banian tricentenaire de Tân Trào (nord), dont l’image est étroitement liée à la Révolution vietnamienne et au général Giap.

Le banian à Tan Trao

Celui de Son Tra (Danang) considéré comme l’un des arbres les plus majestueux du Vietnam, cet arbre a été officiellement reconnu comme l’un des arbres du patrimoine vietnamien.
– Chez les La Chi à Ban Phung (nord, district de Hoang Su Phi) et un groupe de 3 autres tout aussi impressionnants à Nghia Lô qui ont été classés au Patrimoine.

Le banian est aussi utilisé en médecine traditionnelle pour de multiples affections
Ses racines, séchées, réduites en poudre, sont le seul aliment autorisé au début du cycle des femmes stériles.
Sa sève laiteuse traite les inflammations cutanées et les verrues son latex, les plaies et les ulcères.
En infusion, ses bourgeons sont utilisés contre la diarrhée et la dysenterie. Son fruit calme les muqueuses mais peut aussi servir de laxatif léger.
Et les extrémités de ses racines aériennes aident à la prévention des soucis de gencives au point que certaines brosses à dents sont taillées dans ces racines.

Envie d’un voyage sur mesure au Vietnam, au Laos et/ou au Cambodge?

Créez votre propre voyage et demandez un devis gratuit sans engagement

Demande de devis
Devis en ligne