Devis en ligneDevis en ligne

Top 7 des meilleures destinations à visiter à Diên Biên

La province montagneuse de Diên Biên n'est pas une destination attrayante pour des touristes au nord-ouest du Vietnam comme Sa Pa, Y Ty, Môc Châu... mais, elle possède son atout incomparable: les vestiges historiques de la bataille de Diên Biên Phu.

Classé site national spécial, l’ensemble des vestiges historiques de la bataille de Diên Biên Phu compte au total 45 lieux d’intérêts, dont une dizaine est ouvert aux touristes.

Voici les 7 meilleures destinations à visiter à Diên Biên:

La colline A1

La colline A1 fût le théâtre d’une violente bataille entre le corps expéditionnaire français et les soldats vietnamiens en 1954. Parmi les 49 positions militaires de Diên Biên Phu, la colline A1 - nom donné par les soldats vietnamiens; côté français, c’était « Héliane » - était la plus fortifiée. C’est après de durs combats que le 7 mai 1954 à 04h00 les soldats vietnamiens conquirent cette colline stratégique. Actuellement, au sommet de la colline A1 trône un monument commémoratif avec un char français.

Le pont de Muong Thanh

Le pont de Muong qui enjambe le fleuve de Nâm Rôn Thanh fut baptisé pont Prenley par les Français. C’est un ouvrage fabriqué et transporté depuis la France pour l’assemblage à Diên Biên Phu. Long de 40 m et large de 5 m, ledit pont a servi d’accès au camp ennemi durant la bataille. Durant 64 ans, ce pont est resté intact.

Le poste de commandement du général français De Castries

Au milieu du champ de Muong Thanh, le poste de commandement (PC) du général français De Castries se situait au centre du complexe des vestiges de Diên Biên Phu. Le PC mesure 20 m de long sur 8 m de large, et comprend quatre pièces servant à la fois de lieu de travail et l’habitation. Il est recouvert de plaques de métal et de sacs de sable.

Dans ce bunker, le général De Castrie a reçu de nombreux hauts responsables y compris le Premier ministre français Joseph Laniel, le président américain Dwight Eisenhower, le Premier ministre britannique Winston Churchill ainsi que des célèbres journalistes. Le 7 mai 1954, à 17h30, l’état-major français De Castrie capitule sans condition. Le drapeau rouge à étoile jaune flotte sur le toit de la casemate de commandement.

Le poste de commandement de l'armée vietnamienne

Côté vietnamien, le poste de commandement se trouvait dans une forêt de la commune de Muong Phang, district de Diên Biên, à 25 km du chef-lieu de Diên Biên Phu. On peut visiter ici : le poste de la garde numéro 1, le centre d’information, le camp du général Vo Nguyên Giap, commandant en chef de la campagne, la tranchée de 96m reliant le camp du général Vo Nguyên Giap à celui du chef d’état-major Hoàng Van Thai, l’amphithéâtre, le bureau politique...

La statue monumentale de la victoire sur la colline D1

La statue monumentale de la victoire sur la colline D1 est en bronze. Elle mesure 12,6 m de haut et pèse plus de 217 tonnes. Cette statue symbolise la victoire des soldats vietnamiens après 56 jours et nuits à escalader la montagne, à percer des routes, à creuser des tunnels, à dormir dans la forêt, à souffrir et à se sacrifier pour parvenir la victoire contre le corps expéditionnaire français.

Le cimetière des soldats vietnamiens morts dans la bataille de Diên Biên Phu

Endroit empreint de solennité où les familles viennent se recueillir autour des tombes surmontées de l'étoile et sur lesquelles elles font brûler des baguettes d'encens. À l'entrée, de chaque côté, figurent sur le mur le nom des victimes. Comme toutes les nécropoles militaires, celle de Diên Biên n'échappe pas à la règle. Des milliers de morts pour la plupart très jeunes, tombés pour défendre leur patrie. Ces tombés de tous les soldats, pour la plupart inconnu, aligné, vous transmettent les émotions de l'après guerre.

Le Mémorial des soldats français à Diên Biên

Le Mémorial des soldats français morts dans la bataille de Dien Bien Phu est situé environ 200 mètres près de la poste de commandement du général français De Castries. Avec une superficie de 1.000 m, ce Mémorial est inauguré le 7 mai en 1994 avec le soutien financier de l’Association nationale des anciens prisonniers internés déportes de l’Indochine (ANAPI). Le monument a été construit grâce à l’initiative de Rolf Roder, ancien combattant français de l’Indochine.

84983184184