Devis en ligneDevis en ligne

La cité impériale – principale attraction de Hue

Parmi de nombreux monuments célèbres de la ville de Hue, la cité impériale reste la principale attraction, celle à absolument ne pas manquer lors de votre voyage. Venir à Hue sans visiter la cité impériale, c’est un peu comme venir à Paris sans visiter la tour d’Eiffel.

Inspirée de l’architecture des palais impériaux aux murs de couleur jaune, couleur emblématique du Vietnam qui représente le soleil, la royauté, le pouvoir, la prospérité; la cité impériale de Hue s'étend sur une superficie de 500 ha et comprend trois cercles de remparts: cité interdite, cité impériale et une muraille de 10 km de périmètre, de 6 m de hauteur, de 21 m d’épaisseur, avec 10 entrées.

De nombreux édifices sont aujourd'hui en ruines car détruits lors des bombardements en 1968 durant la guerre du Vietnam, les voyageurs peuvent encore voir de nombreux impacts de balles encore clairement apparents sur les parois de la citadelle. Cependant, la cité impériale de Huê renferme les plus beaux trésors historiques et culturels et ne manque pas d’offrir bien des attractions qui font le bonheur des touristes. Actuellement  la Cité est en cours de restauration en grande partie avec l’aide de l’UNESCO.

Construits à partir de 1805, sous le règne de l’empereur de Gia Long, jusqu’à 1833 sous la règne de son successeur-l’empereur Minh Mang, l’ensemble des structures furent classés au Patrimoine de l'UNESCO en 1993. Il faut noter que jusqu’à 80.000 paysans et soldats de la région participèrent à son édification.

La citadelle est carrée et fortifiée sur 10 km par une enceinte conçue selon des plans inspirés des fortifications à la Vauban. Les murs de la première enceinte atteignent parfois 20 m de large, percés d’une dizaine de portes, dont 4 principales. Tout autour, un canal appelé Ho Thanh Ha.

La cité impériale dispose 4 portes principales dont la porte du midi (Ngo Mon) est la plus grande. Cette porte est percée de 5 entrées parmi les quelles seule la porte du milieu est réservée à l'empereur. Les portes adjacentes étaient réservées aux mandarins civils et militaires et les portes latérales pour les soldats, chevaux et éléphants.

De nos jours, c’est par cette porte que les voyageurs commencent la visite de la cité impériale. D’ici, on peut apercevoir le palais de la Suprême Harmonie (Diên Thai Hoa) où se trouve le trône royal et où se déroulent des grandes cérémonies impériales.

Située derrière le palais de la Suprême Harmonie, la cité interdite est réservée exclusivement à l’empereur et à sa famille royale (y compris les eunuques). Toute personne s’introduisant dans cette enceinte risquait la mort. Outre la famille et les princes, des centaines concubines impériales y vivaient. Quelle santé!

Au cœur de la cité interdite se situent une cinquantaine de bâtiments, organisés par quartier selon leurs fonction: cérémonielle, religieuse, résidentielle où les rois travaillaient et se reposaient. Les visiteurs peuvent aussi admirer un pavillon de mandarins près de la porte d’entrée, le seul qui subsiste parmi les autres pavillons de ce Cœur.

Le théâtre royal était toutefois une partie publique. Il était enserré par un mur de 300 m environ et était ouvert sur 7 portes. Il ne reste aujourd'hui que quelques bâtiments épars au milieu d'un terrain vague. Il fut détruit en partie par un terrible incendie en 1947 puis fut bombardé en 1968 durant l’offensive du Têt.

Les touristes peuvent également apercevoir dans la cours des vasques en bronze du 17e siècle qui symbolisent le succès, le pouvoir et les vœux de longévité pour la dynastie des Nguyên. Remplie d'huile bouillante, elles servaient punir les mandarins ayant fauté.

Actuellement, les vacanciers ont l’occasion de contempler des magnifiques images de la cité impériale de Hue projetées en 3D. Pour l'avenir, le Comité populaire de la province de Thua Thien Hue (Centre) est en train de réaliser le projet de préserver numériquement le tombeau de l’empereur Tu Duc et le palais An Dinh.

84983184184