Devis en ligneDevis en ligne

Ancien village de Duong Lam

La tranquillité du village millénaire de Duong Lâm

Niché au bassin ouest de la fleuve Rouge, en banlieue de Hanoï, le village millénaire de Duong Lâm est une destination prisée de touristes tant vietnamiens et étrangers pour retrouver le calme et la tranquillité de l’ancien village du Vietnam.

Outre la possession de 3 éléments caractéristiques d’un ancien village typique vietnamien y compris le banian, le puits, la maison commune, Duong Lam possède également ses anciennes maisons en latérite - trait particulier de la région Nord des plaines et Midland du Vietnam.

À une heure de voiture du centre-ville de la capitale, le village de Duong Lâm est situé à 50 km à l’ouest de Hanoi. En particulier, cette localité est un arrêt temporaire idéal pour les touristes vietnamiens et étrangers sur l’autoroute nationale reliant Hanoi et Lao Cai.

À partir de 2006, le moment où Duong Lâm est classé au patrimoine historique et culturel national, beaucoup des anciennes maisons en latérite sont restaurées grâce à l’aide financière de l’État. Actuellement, ce village compte plus de 950 anciennes maisons et répliques historiques. La plus ancienne maison date d’il y a plus de 400 ans.

Ces maisons sont reconnaissables par leurs murs, le portique d’entrée en latérite, l’allée en briques et sa pièce dédiée exclusivement au culte des ancêtres où un autel typique se trouve au centre. Toutes les pièces des maisons dans ce village sont les nombres impairs.

Duong Lâm est considéré comme un village typique de la région Nord des plaines et Midland du Vietnam où la riziculture est une activité dominante depuis des siècles. Si vous y arrivez pendant la saison de récolte du riz, vous auriez l’occasion de sentir le parfum des pailles ou contempler les scènes où les agriculteurs font sécher du riz sur les chemins du village or dans les cours de leurs maisons.

Outre du riz, les villageois cultivent de la cacahuète, du soja, du sésame et du manioc…

Avec une richesse agricole, les villageois maitrisent les techniques traditionnelles pour la transmettre en produits commerciaux, y compris la fabrication de la sauce de soja, des gâteaux et des bonbons…

Grace à l’arrivée des touristes vietnamiens et étrangers, ces produits artisanaux traversent mers et montagnes. Les touristes en ramènent dans leurs valises dans différents pays du monde entier.

La conversion vers les métiers traditionnels et du tourisme aide les villageois à converser les anciennes maisons, et les métiers artisanaux tout en améliorant leur vie.

Actuellement, tant de villageois participent aux activités en faveur des touristes: commerces de rue, services de tables proposés chez l’habitant, visites guidées des maisons anciennes par les propriétaires…

Duong Lâm se distingue par l’architecture de son portique d’entrée et de sa maison commune, baptisée Mông Phu. Construit en 1833, ce portique dispose d’une jolie toiture. Ce dernier se trouve à côté du banian vieux de 300 ans, sur le chemin principal d’entrée du village.

La maison commune de Mông Phu est classée au patrimoine historique et culturel national en 1984. Son plancher est disposé au-dessus du sol, ce qui, à première vue, fait penser à une maison sur pilotis.

Ne pas oublier la pagode de Mia lors de votre visite au village de Duong Lâm. Cet édifice religieux abrite 287 statues bouddhiques, dont la moitié en bois. En particulier, ses 18 La Hán (Arhat) ont leurs propres attitudes et visages.

84983184184